Témoignages Concessionnaires Pays-Bas

Témoignages des concessionnaires du Jet Thruster


Le Jet Thruster a été commercialisé en 2010 par Holland Marine Parts. Les années précédant cette commercialisation ont été mises au profit de recherches approfondies sur le système précurseur du Jet Thruster. Les résultats sont là : le nouveau Jet Thruster est ultra fiable.

Une des personnes qui a été impliquée dès le début dans le développement du Jet Thruster se nomme Karst Braaksma. Avec sa femme Yvonne il est le propriétaire de Karyvo Nautische Dienstverlening à Sneek (Pays-Bas). Karst s’est beaucoup impliqué dans le développement du système. Ainsi a-t-il remplacé la navigation électronique, sensible aux perturbations, par une navigation électrique. Karst : “L’électronique et l’eau sont des ennemis jurés. Avec un pilotage électrique, le système est 100% fiable. Grâce à l’utilisation de matériaux de qualité et des modifications dans le système des tuyaux, le Jet Thruster est insensible aux perturbations et bien plus puissant.”


Efficacité

“Ce n’est pas seulement la fiabilité, mais également l’efficacité du système qui font du Jet Thruster un système unique”, raconte Karst. “Puisque les tuyères ont été positionnées plus en avant (ou en arrière), le bras d’action est bien plus grand. Autrement dit, grâce à une action de levier plus grande depuis le centre, il faut moins de puissance pour le virage demandé.”


Résistant à l’eau

Karst attire l’attention sur le fait qu’au cas où le bateau prend l’eau, tous les éléments électroniques seront endommagés et nécessitent d’être remplacés. Avec un système électrique il suffit de sécher les éléments et tout fonctionne comme avant. “Si un interrupteur ou un relais n’a pas tenu le coup, il est très facile de le remplacer (temporairement) par du matériel standard. C’est ça qui est génial : en cas de dégât des eaux, on peut réparer le Jet Thruster avec juste une clé plate et un tournevis. Si l’on ne réussit pas à réparer le système, un simple coup de fil suffit pour obtenir une assistance à distance, même si vous vous trouvez à l’autre bout du monde.”


La promotion se fait toute seule

“Etant donné le succès de l’hélice d’étrave, je m’attend à voir un succès certain du Jet Thruster”, dit Karst. Rody Gilhuis, propriétaire de GMS Gilhuis Marine Services à Zwijndrecht (Pays-Bas) et concessionnaire du Jet Thruster partage cette idée. “Le système a tous les atouts pour devenir un grand succès. A notre avis, dès que le système est un peu plus connu, il se vendra tout seul : nos clients sont nos meilleurs promoteurs. Nous l’avons installé dans plusieurs voiliers, comme alternatif à l’hélice d’étrave. Le temps d’incorporation est plus court, mais le système en lui-même coûte plus cher. Nous nous efforçons d’expliquer à nos clients que c’est un investissement pour l’avenir, car après l’installation aucun entretien n’est nécessaire. L’hélice d’étrave, souvent faite en matière synthétique, est plus fragile et demande un entretien régulier. J’apprécie beaucoup le nouveau système, il a un temps de réaction très court et n’a rien à envier à l’hélice d’étrave. Au contraire. La seule différence est qu’avant les premières gelées, il faut évacuer l’eau présente dans le Jet Thruster.” “C’est exact” confirme Karst Braaksma. “Le système nécessite une évacuation d’eau avant l’hiver. Il s’agit ici de la protection des vannes à l’intérieur du système. En adaptant un compresseur à la douille, on peut évacuer l’eau en moins de dix minutes.“


De nos temps

Henk-Jan Kok est PDG de v.o.f. Scheepsbouw Achterbos Theo Kok à Vinkeveen (Pays-Bas). Henk-Jan, comme les autres concessionnaires, a vite fait de constater la plus-value du Jet Thruster, et notamment dans des situations spécifiques. “J’estime que le fonctionnement du système équivaut les hélices d’étrave ou de poupe, les deux systèmes sont très faciles à l’utilisation. Et le Jet Thruster est, en effet, plus silencieux, on n’entend qu’un tout petit bruit de moteur et le bruissement de l’eau. Les propriétaires de voiliers sont enchantés par les orifices d’incorporation bien plus petits. Pour les hélices d’étrave il faut des orifices de 12,5 à 18,5 centimètres, tandis que pour les tuyères d’évacuation d’eau 3 à 4 centimètres suffisent. Ceci est un véritable gain pour la résistance. Et puis, l’effet optique est important aussi. Presque chaque navigateur a une relation d’amour avec son bateau et fait le maximum pour qu’il y ait le moins d’éléments qui nuisent à la beauté du navire. Ensuite, certains bateaux n’ont tout simplement pas assez de place pour l’incorporation d’une hélice d’étrave ou de poupe. Prenez par exemple les hors-bords américains. “Henk-Jan a trouvé une jolie façon de souligner son propos : “Une hélice ou un Jet Thruster est un gain de plaisir et de confort. C’est comme faire du café : on ne le fait plus guère à la main, mais on fait confiance à sa cafetière. Le Jet Thruster est un système fiable et moderne qui correspond à l’époque moderne dans laquelle on vit.”


Nouvelles évolutions

Karst Braaksma: “Nous rencontrons de plus en plus de propriétaires de l’ancien Jet Thruster qui souhaitent mettre à jour leur système. A moindre frais, nous pouvons en effet le moderniser. Une autre nouveauté est la télécommande. Grâce à une télécommande robuste et résistante à l’eau, qui a une plus grande portée, on peut manœuvrer avec le Jet Thruster même depuis la terre ferme. Ceux qui ont acquis ce système en sont extrêmement satisfaits.”